Professionnels : vos démarches

Plus de 400 établissements sont recensés sur la commune : un site industriel (Larzul), de nombreux commerces et artisans, des exploitations agricoles, des entreprises de services, du bâtiment, des professions libérales…

Ces établissements contribuent au dynamisme économique local. La Communauté de Commune du Haut Pays Bigouden soutient cette dynamique, par exemple avec des zones d’activités comme Kerganet ou Kerlavar.

La zone d’activités de Kerganet a été créée en 1988 au sud de la commune de Plonéour-Lanvern.

La zone de Kerlavar, de taille plus modeste, a été créée en 1985. La déchetterie de Plonéour-Lanvern, un équipement communautaire également, y a été installée au plus près des Plonéouristes.

Les associations d’entrepreneurs

Plusieurs associations permettent aux entrepreneurs qui le désirent de se fédérer :

  • l’association «  Les Commerces et Artisans de Plonéour », organise entre autres des animations en centre-ville.
  • le «  Bigouden Business Club »  (bigouden.bbc@gmail.com) regroupe des chefs d’entreprise du Pays Bigouden et au delà. Sa vocation est de faciliter les échanges de bonnes pratiques au travers de visites d’entreprises et de réunions thématiques.
  •  «  Cornouaille initiative » regroupe des acteurs socio-économiques de toute la Cornouaille dans le but de favoriser la création et la reprise d’entreprises.

 

Entrepreneurs, vos démarches

Question-réponse

Quels sont les commerces autorisés à revendre du tabac ?

Vérifié le 22 mars 2021 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé des finances

En général, la vente de tabac est réservé uniquement aux bureaux de tabac (et débits de tabac), mais il existe des exceptions. Certains commerces sont autorisés à revendre du tabac en tant qu'activité complémentaire à leur activité principale. On les appelle des établissements revendeurs. Il s'agit des restaurants, bars et cafés (de licence III ou IV), stations-services, prisons et casernes. Ils sont contraints à des formalités auprès des douanes et à certaines obligations.

En quoi consiste l'activité ?

Il s'agit d'une activité de revente et non de vente. La vente est réservée uniquement aux débits de tabac (buralistes, etc.).

Un commerce autorisé pour la revente est appelé établissement revendeur.

Il s'agit d'une activité complémentaire à l'activité principale du revendeur.

Il doit acheter le tabac auprès d'un débit de tabac, appelé débit de rattachement.

 Attention :

le revendeur vend uniquement le tabac à ses propres clients qui viennent pour son activité principale, et non pour l'achat seul du tabac.

Quels établissements sont autorisés ?

  • Restaurant (avec une licence "restaurant")
  • Bar et café (avec licence III ou IV)
  • Station-service
  • Prison
  • Caserne

Débit de rattachement : comment le choisir ?

Le revendeur doit choisir un seul débit de tabac de rattachement.

Il peut choisir un 2e débit de rattachement dans les 3 cas suivants :

  • Le revendeur souhaite proposer des cigares à l'achat, mais le débit de rattachement n'en fournit pas. Le débit de rattachement doit fournir son autorisation via le formulaire cerfa n°15351.
  • Le débit de rattachement est en congé annuel
  • Le débit de rattachement refuse. Il doit alors remplir le formulaire cerfa 15350 dit de renonciation.

Formulaire
Déclaration d'accord d'approvisionnement en cigares

Cerfa n° 15351*02

Accéder au formulaire (pdf - 104.9 KB)  

Ministère chargé des finances

Formulaire
Déclaration de renonciation du gérant du débit de tabac le plus proche

Cerfa n° 15350*02

Accéder au formulaire (pdf - 105.4 KB)  

Ministère chargé des finances

Le débit de rattachement doit être le bureau de tabac le plus proche du commerce revendeur. La distance calculée est celle entre les portes d'entrée des 2 établissements, parcourue à pied.

Quelles sont les obligations du revendeur ?

Le commerce revendeur doit respecter les obligations suivantes :

  • La quantité maximale d'achat de tabac autorisé pour la revente est de 20 kg (par mois) par commerce.
  • L'activité de revente de tabac doit être discrète (pas d'affichage, pas de produits de tabac en présentation)
  • Il doit posséder un carnet de revente. Il est fourni par le débit de tabac de rattachement. Il répertorie tous les achats de tabac.
  • Il doit proposer au moins 3 marques de tabac différentes
  • Il doit fixer un prix égal ou supérieur au prix d'achat auprès du débit de rattachement
  • Il doit gérer et prendre la responsabilité du transport des produits de tabac achetés dans un débit rattachement jusqu'à son propre commerce.

 Attention :

le revendeur ne doit pas utiliser de distributeur automatique pour la vente des produits de tabac.

Quelles formalités ?

Au moins 15 jours avant le début de l'activité, le revendeur doit transmettre au service des douanes les 2 formulaires suivants :

Formulaire
Déclaration d'engagement du représentant légal de l'établissement de revente de tabac

Cerfa n° 15348*02

Accéder au formulaire (pdf - 121.6 KB)  

Ministère chargé des finances

Formulaire
Attestation du gérant du débit de tabac de rattachement

Cerfa n° 15349*02

Accéder au formulaire (pdf - 117.1 KB)  

Ministère chargé des finances

Où s’adresser ?

Vérifié le 01-01-1970 par

.